Nouveau logo

Biographie: Avec l’aide de l’Office national du film du Canada, tali s’initie au cinéma d’animation en tournant un premier essai d’une minute. Cela lui permet de poser sa candidature au concours Cinéaste recherché(e) du Studio d’animation du Programme français de l’ONF. Gagnante de l’édition 1994 du concours, elle réalise À l’ombre (1997), un premier film professionnel dans lequel elle aborde avec humour le thème du réchauffement climatique. Déjà, elle impose un style graphique personnel. Terminé en 2002, La Pirouette, son deuxième court métrage, s’inscrit dans la foulée de À l’ombre en abordant de manière humoristique une question sociale d’actualité : la transformation de la nourriture par l’industrie de l’alimentation. Dotée d’un sens inné de la caricature, tali donne naissance à des personnages à la démarche grotesque et au physique improbable. Chez madame Poule (2006) inaugure une veine plus autobiographique, la cinéaste transposant sa réalité de mère de famille pour raconter l’histoire d’une poule aux prises avec un poussin capricieux. Histoires de bus (2014) va encore plus loin dans cet esprit, la cinéaste s’inspirant de sa propre expérience de chauffeuse d’autobus scolaire.

Extrait du site Réalisatrices-équitables.com